Métropolis


Le 12 janvier 2010, un séisme dévastateur frappe Haïti.

À Montréal, Richard Gabon tente sans succès de joindre son frère Michel qui habite Port-au-Prince. Un ami d’enfance l’invite à intégrer Union Haïti, un groupe improvisé de jeunes étudiants haïtiens. Avec eux, Richard comprend l’ampleur de l’événement pour toute une génération de la diaspora haïtienne.

Michel Gabon revient au Québec en catastrophe après avoir survécu au 12 janvier. Accueilli par son frère qui l’incite à retourner à l’université, il se cherche plutôt un emploi afin de garder son indépendance. Le retour au pays sera rude pour lui, un pays qui l’a vu naitre mais qui lui est étranger, un pays dont il faut connaître les règles pour « bien  vivre ».

Athéna Séide immigre au Québec après avoir décliné l’opportunité pour s’occuper de sa mère en Haïti. Mais, après la mort de sa mère le 12 janvier, elle se retrouve dans un avion officiel du gouvernement canadien en destination de Montréal. Sa vie sera dure pour les prochaines années, mais Athéna est destinée à laisser son empreinte sur la société québécoise, qu’elle le veuille ou non.

À travers Richard, Michel et Athéna, la série Métropolis explore une décennie remarquable pour les Haïtiens au Québec.